Actualités

Expérience et connivence

Peut-être est-ce parce que les chemins qu’elle invoque me sont très familiers, mais ce chant de luvan a tout de suite fait écho en moi. C’était une très belle expérience que je souhaite à tout le monde. J’espère que ce livre vous touchera à votre manière, qu’il s’infiltrera en vous et ré-ouvrira les passages vers le pays vif.

Sabine C. a fait l'expérience de TysT et nous en fait le compte-rendu sensible ici.

+

Tigre sœur

TysT est d’une richesse à couper le souffle, chacun y trouvera ce qu’il est venu y chercher. Pour moi, il est un voyage long et serein où les chants remplacent le fracas des armes qui s’entrechoquent ; un voyage qui permet de réfléchir sur soi dans son rapport au monde, aux mondes.

Tigger Lily a visité le pays vif. Elle décrit son expérience ici.

+

Sous les galets, TysT…

Une mélopée aux accents païens qui fait vibrer la corde sensible et cherche à transcender la tristesse du monde.

TysT coup de cœur de Yossarian !
Toute sa chronique ici.

+

Elfette

Une fantasy touchante et marquante à travers la découverte de TysT, de luvan. Une quête portée par la polysémie, la quête de sens et la quête de soi, et une superbe découverte.

SF Elfette a lu et aimé TysT. Elle s'en ouvre ici.

+

Kimamori

Ce livre est vaste, raison pour laquelle j'aurais beau tenter de détailler cette chronique, elle resterait maigre. La vie et les figures humaines sont croquées dans ces dix-sept histoires avec brio. Le lecteur francophone sera bien heureux que cette traduction généreuse et maîtrisée lui soit enfin offerte, et lui ouvre les portes d'un univers littéraire touchant à l'essentiel.

Yassi Nasseri a (finement) lu Comme ce monde est joli pour Kimamori.

Toute la chronique ici.

+

TysT

Et sinon, ça vous dit, de la fantasy-doudou thérapeuthique et escapiste avec des vrais bouts de peace and love et de haute sorcellerie dedans ?

TADA !

Aujourd'hui débute la campagne de financement de TysT !

Sous la couverture de Stéphane Perger, vous trouverez, en plus du roman, un jeu de rôle solo de Melville, une post-face de Laurence Jonard, une des éditrices de Dystopia Workshop ainsi que des illustrations de Stéphane Perger et de Arnaud S. Maniak !

Voici ce qu'en dit Xavier Vernet, l'éditeur de Scylla :

TysT est un court roman de fantasy de luvan, écrit durant le premier confinement. J'ai eu la chance de faire partie des premiers lecteurs durant l'été 2020.

Dans sa postface, Laurence Jonard a écrit à propos de TysT : "Voici un roman inhabituel de la part de cette autrice : on y retrouve son amour pour le conte et ses formes incantatoires, le motif de la nature mystérieuse, et ses personnages qui partent en quête ou rencontrent l’ailleurs, mais cette fois-ci nous ne nous contenterons pas de nous en approcher et bien vite nous parcourrons à grandes enjambées les terres de la fantasy."

Pour résumer : coup de cœur, signature des contrats dans la foulée et lancement de la campagne de financement participatif reportée deux fois à cause de la pandémie.

Mais on y est ! Le crowdfunding s'étendra sur 2 mois, du 1er mars au 30 avril 2022.

Comme d'habitude : transparence totale. Vous trouverez le budget détaillé ci-dessous. Le premier objectif de 100 % permet donc de financer intégralement ce projet. C'est le plus sûr pour Scylla : la campagne doit permettre d'arriver directement au point mort de rentabilité.

Si cet objectif est atteint, le livre paraîtra en fin 2022 (sous réserve de nouveaux effets imprévus du Covid et/ou de la crise du papier).

D'autres copaines en parlent :

C'est parti pour le nouveau foulancement des éditions Scylla, pour voir paraître cet épatant petit bouquin de fantasy de luvan ! Il y a des chiens, des corbeaux & des fées, il y a des objets pour randonner vers d'autres mondes, il y a des chemins qui mènent partout & jusqu'au-dedans de soi. Une proposition de fantasy à la fois canonique & originale par une grande amoureuse du genre. Le livre vient avec une couve & des illustrations intérieures de Stéphane Perger, & même un mini jeu de rôle de Melville pour poursuivre l'aventure. Tout ça pour 10 boules. Sérieusement.

(Léo Henry)

Penser à autre chose : c'est parti pour le financement de Tyst, un roman écrit par luvan et un JDR solo écrit par Melville, que j'ai lu et adoré, qui va être tout beau avec des illustrations encore à découvrir. C'est de la fantasy douce et un peu bizarre, avec des gâteaux des fées des corbeaux.
Je ne suis pas une référence quand on parle de l'écriture et l'univers de luvan vu que je vibre à tous les coups, mais ce texte-là me semble son plus accessible et son plus lumineux. Une de mes plus belles lectures de 2020, pour de vrai.

(Eugénie)

+

Ruby

Depuis le 22 février, le parcours sonore à ciel ouvert Ruby, composé par Charo Calvo et écrit par mes soins, réenchante la réserve naturelle de Schifflange, au Luxembourg.


Illustration : Valérie Etterlen

Un projet mené par les Ensembles 2.2, sous la direction artistique du compositeur Gaëtan Gromer, dans le cadre de Esch capitale de la culture 2022.

Texte : luvan

Musique : Charo Calvo

Prises de son voix : Marc Namblard

Voix : Florine Chevrolet, Nelly Henrion, Agnès Sternjakob, Matëo Granger (version française), Florine Chevrolet, Nelly Henrion, Julia Whitham (version anglaise)

Studio Voix : Innervision

Direction artistique : Gaëtan Gromer

Production : Les Ensembles 2.2

Remerciements : Laura Daco du Musée National d’Histoire Naturelle de Luxembourg, Laure Caregari de la Schungfabrik, Marieke Jarvis du MUAR-Musee vun der Aarbecht Luxembourg

Ruby fait partie d'une collection de parcours à ciel ouvert dont j'ai assuré la curation littéraire.

Vous y entendrez les textes de Sébastian Dicenaire, Matthieu Epp, Hélène Gaudy, Marina Skalova et Steve Toase,

+

Eugénisme

Sortie aujourd'hui de l'anthologie Horizon Perpétuel 2020, Humanum in silico dont j'ai le très grand plaisir de faire partie !

Une anthologie thématique annuelle de science-fiction réunie et présentée par Leo Dhayer, avec 30 auteurices francophones au sommaire.


Couverture de Jean-Jacques Tachdjian

Le mot de l'éditeur :

HP20, Humanum in silico est le premier tome de L’horizon perpétuel, anthologie thématique annuelle de Flatland éditeur. En 2020, le thème était le suivant : « À force de le seconder, elles ont fini par reléguer l’humain au second plan, voire à l’état de souvenir. Hier esclaves, elles dominent à présent le monde, quand elles ne redéfinissent pas la réalité. Ordinateurs quantiques ou bons vieux robots à boulons, cyborgs trop humains ou nouveaux horizons virtuels, les machines intelligentes sont l’avenir de l’homme. Sur ces bases, aujourd’hui comme hier et plus que jamais, il reste forcément des tas d’histoires à raconter. » Trente auteurs et autrices francophones ont accepté de relever le défi.

Au sommaire :
Paul Borrelli, Mirrors
Jean-Louis Trudel, L’obéissance des cadavres et des vifs
Olivier Caruso, La Cisaille
Thomas Geha, Les trois cloches
Gabriel Joyce Blake, Planètes hurlantes
Eugène Wody, Comme des bulles de savon
Céline Maltère, Olam
Denis Coëdel, U.N.G.I.E.
Xavier Lhomme, Obsolescence non programmée
Yves Letort, La maladie ligneuse
Julie Conseil, Chair de métal
Quentin Bongard, Les fleurs d’oranger
Laurent Copet, L’objet du complot
luvan, Eugénisme
Matthieu Clerjaud, Agent autonome
Ketty Steward, Ma meilleure vie
Eric Vial-Bonacci, Éveil
Mélanie Leroux, Marta va vous aider
Xavier Serrano, Guide du naufragé en milieu inhumain
Anthony Boulanger, IBM, Intelligence Bornée Ménagère
Nicolas Liau, La Serinette aux Larmoyeux
Louise Sbretana, Outils volés
Antonin Sabot, L’IA qui rêvait
Antoine Bourven, L’émergence
Julien Heylbroeck, AD
Adeline Brun, L’andréide en costume d’arlequin
Fabrice Schurmans, Le virus de la Méditation seconde
Bruno Pochesci, Humains de A à Z
Laura P. Sikorski, Le moindre mal
Martin Niementowski, Le départ

+